We use cookies to improve your browsing experience when you visit this site. By continuing your navigation without changing your settings, you agree to the use of cookies or similar technologies.

close

CONSEILS AVANT DE QUITTER LA MAISON:

Edité par sherkane avec la collaboration du Docteur Heuschen Mélanie (Vétérinaire comportementaliste)

  • Fournissez-lui de l'eau fraîche en suffisance.
  • Faites une petite activité avant de partir (courir au jardin, promenade ou jeux ludiques). Cela le fatiguera et ainsi limitera les risques de dégâts liés à l’ennui.
  • Retirez tous les jouets ou objets qu’il pourrait détruire et ingérer.
  • Donnez-lui l’accès à un espace confortable où il se sent en sécurité.
  • Evitez de trop vous agiter ou d’adopter des habitudes qui lui mettront «la puce à l’oreille». Cela ne fera qu’augmenter ses angoisses à l’idée de rester seul.
  • Lorsque vous partez, faites comme si c'était quelque chose de tout à fait normal. Evitez de lui expliquer qu'il doit rester sage et que vous allez revenir. Il pourrait détecter de l'inquiétude dans votre voix, ce qui pourrait provoquer de l'anxiété.
  • Vous pouvez laisser fonctionner la radio en sourdine. Cela l'apaisera et couvrira certains bruits extérieurs qui pourraient le stresser.
  • Enfin, sortez-le une dernière fois afin qu'il puisse se soulager.

  • Si votre chien s'excite de manière exagérée à votre retour, évitez de le récompenser involontairement (caresses, réprimandes, regards,...). Ignorez-le. Accordez-lui toute votre attention, que lorsque vous jugerez qu'il est complètement calmé.
  • S'il a fait une bêtise en votre absence, le punir à postériori ne serait absolument pas compris par votre chien. Cela ne ferait qu'augmenter son anxiété et lui faire croire qu'il doit avoir peur de vous lorsque vous rentrez.

  • Si votre chien à tendance à faire des destructions, permettez-lui d'assouvir son besoin de mastiquer avec un jouet indestructible de type Kong Extrême, rempli de croquettes mélangées à du fromage blanc.

JOUETS LUDIQUES:

Edité par sherkane avec la collaboration du Docteur Heuschen Mélanie (Vétérinaire comportementaliste)

De plus en plus de spécialistes (vétérinaires, comportementalistes,...) recommandent les jouets ludiques car:

  • Ils sont amusants pour votre animal
  • Ils occupent votre animal (en hiver, par temps pluvieux,...)
  • Ils éveillent leurs sens et leur instinct naturel (flair, réflexion,...)
  • Ils les fatiguent sur le plan psychologique (idéal, lorsqu'il doit rester seul à la maison)
  • Ils renforcent la complicité entre le maître et son animal
  • Ils peuvent aider votre animal dans certains cas (glouton, surpoids,...)

* Faites-lui sentir une friandise, ensuite cachez-en quelques unes (de préférence non-caloriques si vous en cachez plusieurs), un peu partout dans la maison, sans qu’il voit où vous les mettez, enfin appelez-le et demandez-lui de les chercher.

Amusement garanti!

Les animaux domestiques adorent jouer et en ont besoin.

Edité par Kong

Un certain nombre d’études scientifiques sur les interactions sociales entre l’homme et l’animal soulignent l’importance du jeu. Les humains et leurs compagnons animaux sont uniques au sens où ils jouent durant toute leur vie. Le fait que les hommes et les animaux domestiques conservent le goût du jeu à l’âge adulte constitue une part significative de ce qui rend leur relation spéciale. Tout comme les personnes, les chiens et les chats ont besoin de se détendre et de s’amuser pour grandir et s’épanouir. Certes, le jeu peut être synonyme d’exaltation et de plaisir, mais nous ne devons pas oublier que nos compagnons ont aussi besoin d’être encadrés. Ils doivent apprendre les règles du jeu. Nous avons la responsabilité de bien leur faire comprendre quand il est ou non l’heure de jouer, en particulier avec les chiens. Un chien trop excité peut perdre le contrôle et potentiellement devenir agressif.

Les chiens ont besoin de jouer

Chez les chiens, le jeu représente une part importante de ce processus. Le jeu interactif peut renforcer le lien qui vous unit à votre compagnon.

Les chiens sont sur terre depuis des millions d’années et ont longtemps vécu à l’état sauvage. Et comme tous les animaux sauvages, ils devaient se débrouiller seuls. La Meute était la clé de leur survie. Les chiens sauvages chassaient ensemble en meute pour dominer numériquement leurs proies et se protégeaient mutuellement des prédateurs plus grands qu’eux. À la longue, les hommes ont réalisé que les chiens pouvaient être dressés afin de mener à bien des tâches telles que la conduite de troupeaux ou la protection du bétail. Ce n’est que récemment que les hommes ont pleinement envisagé les nombreux rôles que pouvaient tenir les chiens pour rendre leur vie meilleure : celui d’un protecteur, celui d’un compagnon ludique, celui d’un compagnon de vie. Aujourd’hui, nombreux sont les chiens qui sont passés à l’intérieur de la maison. Leurs maîtres les considèrent comme des membres de la famille. Et pour le chien, la famille humaine a remplacé la meute.

Malgré leur récente domestication, les chiens ont conservé leurs instincts primaires. Ce sont des prédateurs, des charognards et des opportunistes. Ils sont génétiquement programmés pour chasser pour se nourrir. Chaparder la nourriture sur la table, farfouiller dans la poubelle, quémander pendant le dîner, creuser des trous dans le jardin, mâchouiller les meubles sont autant de manifestations de leur nature opportuniste qui tire parti de son environnement. Bien souvent, ces attitudes sont considérées comme des problèmes comportementaux alors qu’en fait, ce sont simplement des signes qu’un chien est un chien.

Presque tous les comportements habituels peuvent être rapportés à l’instinct. Aboyer, creuser, marquer son territoire et mastiquer sont des activités qui visent toutes à servir des objectifs distincts à l’état sauvage. Lorsque les chiens attaquent quelque chose et essaient de le démanteler, ou lorsqu’ils secouent violemment un objet inanimé, ils obéissent à leurs instincts qui les poussent à soumettre leur proie afin de manger et de survivre. Quand vous lancez une balle à un chien, ce qui semble être un jeu est en réalité l’expression d’un instinct naturel de chasseur.

Les chiens deviennent frustrés si leurs instincts naturels sont constamment réprimés. Au lieu de combattre ces instincts ou de punir le chien pour avoir agi selon ce qui est naturel pour lui, il est bien plus productif de trouver des exutoires acceptables qui satisferont les pulsions instinctives. Jouer sainement peut amener (nos animaux) à devenir des chiens de tout un tas de façons différentes. Le développement physique et mental, les émotions et le comportement sont autant de domaines pouvant être influencés par la façon dont votre chien joue. Les jeux de jeter/rapporter, tirer et pourchasser font appel aux besoins instinctifs du chien, tout en renforçant le lien tissé avec son maître. Le jeu aide le chien à dépenser son excès d’énergie, ce qui est extrêmement important pour obtenir un comportement approprié. Pour être bien équilibrés et heureux, les chiens ont besoin de jouer.

Le jeu est impératif parce qu’un chien qui s’ennuie trouvera quelque chose à faire, et cela se traduira trop souvent par un mâchement destructeur. Ce problème peut être facilement résolu en donnant au chien des jouets qu’il pourra mastiquer à loisir. Depuis plus de 35 ans, les propriétaires de chiens utilisent les jouets KONG pour minimiser les comportements inappropriés et occuper leurs chiens. Les jouets à mastiquer KONG sont très résistants et leurs rebonds imprévisibles éveillent les instincts naturels de chasseur. Lorsque le chien s’est saisi du jouet KONG, il peut mastiquer pendant des heures le caoutchouc naturel et ainsi satisfaire son besoin de mâchouiller.

Pour autant, les chiens ne vont pas tous se mettre automatiquement à mastiquer un jouet KONG. De nombreux experts proposent de le remplir de nourriture. Les chiens sont rapidement attirés par ce qui se trouve à l’intérieur et la difficulté est det trouver comment faire sortir les friandises. Les jouets remplis de friandises sont un très bon moyen de capter l’attention du chien au départ et mastiquer un jouet renforce leurs bonnes habitudes.

Les aboiements intempestifs

Edité par Kong

Certains comportements canins problématiques, comme le fait de s’oublier dans la maison, vont ennuyer uniquement le maître. Les aboiements intempestifs quant à eux peuvent vous mettre à mal avec le voisinage. Les chiots aboient pour s’exprimer oralement et ils ont le droit de le faire tant que cela reste modéré. Par contre, les aboiements continus, sur de longues durées, sont un signe que votre animal a un problème qui réclame votre attention. La plupart des problèmes d’aboiement expriment le besoin d’attention, l’ennui ou le stress. Pour y remédier, il existe de bonnes solutions qui consistent à proposer un exercice physique régulier et des jouets, notamment ceux que vous pouvez garnir de friandises saines. Plus vous saurez offrir une stimulation mentale et physique à votre chien, plus celui-ci se comportera correctement lors de vos absences. Dans certains cas, les problèmes d’aboiement tels que ceux qui sont provoqués par la peur ou l’agression doivent être placés entre les mains d’un dresseur ou d’un comportementaliste professionnel. La plupart des chiens ont besoin d’apprendre à utiliser un jouet en caoutchouc à mastiquer (KONG Classic). Nous vous conseillons d’appliquer une approche par phases afin que votre chien sache profiter au maximum des avantages de ce jouet en vogue. Phase 1 : présentation du jouet. Commencez par remplir la partie creuse du jouet KONG avec des friandises qui seront facilement libérées. Optez pour des granulés ou des friandises plutôt petites qui tomberont facilement. Vous pouvez aussi tartiner la grande ouverture du jouet KONG. Nul doute que votre chien réussira à faire sortir la nourriture. Phase 2 : entretien de la difficulté. Au bout d’une ou deux semaines pendant lesquelles votre chien aura facilement vidé les jouets KONG, relevez la barre en utilisant des friandises de plus grande taille ou une association de friandises qui seront de plus en plus difficiles à faire sortir. Faites appel à votre imagination. Phase 3: difficulté optimale. Lorsque votre chien sera parvenu à maîtriser les phases ci-dessus, essayez d’ajouter un liquide et congelez-le pour que le challenge soit rehaussé et dure encore plus longtemps.

L’angoisse de la séparation

Edité par Kong

L’angoisse de la séparation et la peur de rester seul peuvent amener votre chien à manifester un stress et à adopter un comportement indésirable. Les problèmes comportementaux associés à l’angoisse de la séparation prennent fréquemment la forme d’aboiements et de gémissements excessifs, d’une destruction d’objets, d’une dépression ou d’une hyperactivité. Ces problèmes peuvent survenir en réaction au stress de se retrouver seul et à l’incertitude de votre retour.

Pour remédier à l’angoisse de la séparation, de nombreux dresseurs font appel à une méthode efficace consistant en de faux départs. Habituez progressivement votre chien à être seul en organisant plusieurs fois des absences brèves. Veillez à ce que vos premières absences soient courtes, de l’ordre d’une ou deux minutes, et augmentez lentement leur durée au fur et à mesure de la confiance qu’acquiert votre chien.

Il ne tardera pas à associer vos départs au fait que vous preniez vos clés de voiture, mettiez vos chaussures ou enfiliez votre manteau. Prenez vos clés et mettez vos chaussures ou votre manteau à plusieurs reprises dans la journée et il cessera d’associer ces gestes à un signal de départ imminent.

L’angoisse de la séparation se manifeste presque systématiquement dans les 20 premières minutes pendant lesquelles un chien se retrouve seul. Donnez à votre compagnon un jouet KONG pour chien garni environ cinq minutes avant de partir. Le fait d’avoir entre ses pattes un jouet KONG garni à explorer est un moyen efficace de détourner son attention de votre départ et lui donnera de quoi l’absorber lors de ce moment important. N’oubliez pas que le moment le plus angoissant pour un chien est la période de 20 minutes qui suit votre départ, et le fait de concentrer son attention sur un jouet KONG peut réellement soulager son anxiété.

Il faut également que vous pensiez à donner à votre chien un jouet KONG garni lorsque vous n’avez pas l’intention de quitter la maison, cela permettra d’éviter qu’il associe ce geste à votre départ uniquement.

Les problèmes de mastication

Edité par Kong

Les victimes fréquentes du mâchement sont les chaussures, livres, meubles et autres objets appartenant au maître. La mastication est un comportement naturel et bénéfique jouant un rôle vital dans le développement physique du chien, en particulier chez les chiots.

Tout comme les humains, les chiens ont deux séries de dents au cours de leur vie. Les 28 dents de lait percent les gencives entre la troisième et la sixième semaine après la naissance. Étant donné que les chiots n’ont pas besoin de vraiment hacher beaucoup d’aliments, ils n’ont pas de molaires. Les dents des chiots commencent à tomber et à être remplacées par les dents définitives vers l’âge de quatre à cinq mois. La période de poussée dentaire peut être marquée par une irritabilité et des douleurs ; le chiot ne cesse de mordiller tout ce qui passe à sa portée, qu’il s’agisse de parties du corps ou de baskets onéreuses. Conçus pour soulager l’inconfort, nos jouets en caoutchouc Puppy sont respectueux des dents qui poussent et des mâchoires et aident à la percée des dents tout en établissant des habitudes de mastication saines.

Il y a certes quelques variations en fonction des races, mais la plupart des chiens adultes ont 42 dents, les molaires étant les dernières à sortir vers l’âge de six ou sept mois. Le remplacement des dents se fait dans l’ordre suivant : d’abord les incisives, puis les canines (les crocs) et enfin les prémolaires. Pendant cette période de croissance, les dents et les mâchoires gagnent en puissance et les chiens ont besoin de jouets qui soient bien adaptés à cette évolution. Lorsque ces dents définitives toutes neuves sont bien en place, les chiens doivent passer d’un jouet KONG Puppy à un jouet KONG Classic Red ou KONG Extreme noir selon leur comportement de mastication.

Étant donné que la plupart des chiots adorent mastiquer, il est important de leur apprendre ce qui peut l’être ou non. Enseignez cette leçon à votre chien de façon positive et amusante, en lui présentant un jouet KONG garni de friandises ; félicitez-le sans retenue lorsque c’est le jouet qu’il mâchouille plutôt que vos chaussures préférées. Pensez à renouveller les jouets et friandises KONG que vous utilisez pour que les leçons gardent leur caractère ludique et attractif ; et n’oubliez pas de toujours observer le comportement de mastication de votre chien jusqu’à ce que vous soyez fixé (il faut généralement environ deux semaines pour déterminer la catégorie de masticateur à laquelle votre compagnon appartient).

Le stress et l’ennui

Edité par Kong

L’ennui et le stress sont les causes principales d’un comportement canin négatif. Essayez de supprimer ou d’éviter toute situation pouvant amener votre chien à se sentir stressé. Présentez les choses nouvelles à votre compagnon avec douceur, calme et contrôle, en le félicitant et en le récompensant autant que possible.

Laissez à votre chien beaucoup de temps pour explorer et s’amuser avec ses jouets. Les jouets sûrs et résistants peuvent être une réponse au stress et à l’ennui pour votre chien et être synonymes de tranquillité d’esprit pour vous. Un jouet KONG garni est amusant et intéressant ; il occupera votre chien pendant des heures. Il aidera aussi à soulager les gencives douloureuses pendant la période de poussée dentaire.

Stimulez les fonctions mentales de votre chien en alternant les jouets et en appliquant toute une diversité de méthodes pour le nourrir. Séparez la boîte à jouets de votre chien en deux ou trois piles et faites-le jouer avec une seule pile à la fois. Rangez le reste des jouets pour un temps et deux ou trois semaines plus tard, changez-les tous. Le fait d’alterner les jouets leur permettra de conserver un caractère de nouveauté et d’intérêt aux yeux de votre chien. Procédez de même pour les jouets distributeurs de friandises et de granulés. Ces étapes rendront la journée de votre chien encore plus amusante et exaltante.

Votre chien a besoin de se dépenser régulièrement à l’extérieur. C’est une occasion privilégiée de jouer avec votre animal, de l’entraîner et de tisser un lien entre vous. Les jeux interactifs de lancer, rapporter et tirer sont idéals pour étoffer de plaisir et de diversité la vie de votre chien. L’air frais, l’exercice physique et la stimulation mentale vous seront bénéfiques, ainsi qu’à votre compagnon.

Une promenade tranquille est un grand plaisir pour votre chien et vous apportera ses bienfaits à vous aussi. Rendez-vous en différents endroits et laissez votre chien explorer… il adore flairer et c’est pour lui un moment tout ce qu’il y a de plus relaxant et amusant.

Le stress chez les chiens

Edité par Kong

Nous devons remonter aux origines et penser à ce que la nature avait prévu pour nos chiens, puis envisager des façons de réduire le stress qu’ils peuvent ressentir.

À l’état sauvage, les chiens devaient connaître de courtes périodes de stress lorsqu’ils chassaient, puis avoir de longs temps de repos lorsqu’ils mangeaient et dormaient. Ils se défendaient lorsqu’ils se sentaient menacés. Certaines races comme celles s’apparentant aux lévriers ont des réactions fulgurantes, mais tous les chiens sont programmés pour chasser afin de survivre. C’est un point facile à oublier mais dont il est important de se souvenir.

Le stress peut être engendré par la peur, l’excitation et l’angoisse. Le stress s’accompagne de plusieurs effets différents sur l’organisme du chien : chute du système immunitaire, augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de l’activité gastrique, élévation des taux d’hormones sexuelles et des taux d’hormone antidiurétique (ADH, pour Anti-Diuretic Hormone). L’organisme du chien va libérer de l’adrénaline et la production de cette hormone va se poursuivre sur les 2 à 15 minutes qui suivent le déclencheur. La récupération d’un équilibre normal de ces taux peut prendre des jours, et si le chien est stressé en continu, cette situation peut entraîner des problèmes comportementaux et conduire à un état d’hyperactivité. Les chiens très stressés développent souvent des problèmes de santé car leur système immunitaire est compromis.

Un chien adulte a besoin d’environ 14 heures de sommeil par jour, une durée qui se trouve encore augmentée pour les chiots et les chiens âgés. Les maîtres peuvent avoir l’impression que leur chien s’ennuie, mais en toute vraisemblance, il a simplement besoin de se reposer. Il est important de permettre à nos animaux de prendre du repos dans un endroit calme et paisible, de leur réserver un espace bien à eux. Un chien fortement soumis au stress peut afficher un comportement indésirable, notamment aboyer, enfourcher d’autres chiens, des jambes ou des coussins, uriner dans la maison, se montrer turbulent et exagérément actif. Un chien qui s’ennuie peut se mettre à mordiller ou mâchouiller des objets de la maison afin d’attirer l’attention du maître.

On constate souvent que les chiens sauveteurs urinent trois à quatre fois plus souvent que la normale en raison d’une élévation de leurs taux d’ADH, mais cette tendance s’amenuise à mesure que le chien s’habitue au nouvel environnement et que le niveau de stress s’abaisse. Une nouvelle étude a également révélé que la fréquence cardiaque d’un chien pouvait s’accélérer de façon spectaculaire à l’approche d’une personne, même si l’animal ne montrait aucun signe extérieur de stress. Il existe tout plein de produits et de méthodes visant à détendre les chiens, et il convient de prendre tout cela en compte dans notre façon de nous occuper d’eux. Nous devons nous efforcer d’éliminer ou d’éviter toute situation qui engendre un stress chez eux. Les chiens adorent flairer, alors pourquoi ne pas les laisser vous conduire en promenade dans les bois au lieu de les faire courir ?

Les comportementalistes eux-mêmes reconnaissent l’importance du besoin de flairer et donnent pour consigne aux maîtres d’emmener leur chien en « balade de flairage » et de se contenter de les suivre, en les laissant explorer leur environnement au hasard. Bien entendu, avec nos modes de vie, toutes les promenades que nous faisons avec nos chiens ne peuvent pas se passer ainsi, mais c’est une bonne habitude à prendre, au moins deux fois par semaine, pour stimuler le mental du chien et le détendre.

Nombreux sont les maîtres qui pensent à tort que les chiens ont besoin de beaucoup d’exercice physique. Lancer une balle à répétition peut faire monter le stress en amenant le chien à un état d’excitation excessive. Le maître finira par le voir afficher un comportement non souhaitable, alors qu’en réalité, son chien a besoin d’une stimulation mentale qui le mettra davantage au défi. L’utilisation de la balle pour un jeu de cache-cache est plus bénéfique que de se contenter de faire courir le chien après elle. Des produits judicieusement choisis, comme les jouets KONG, peuvent aider à encadrer votre chien, lui offrir cette stimulation mentale vitale et remédier à l’ennui.

Comment corriger les problèmes comportementaux chez les chiens

Edité par Kong

Souvenez-vous, presque tous les comportements habituels peuvent être rapportés à l’instinct. Aboyer, creuser, marquer son territoire et mastiquer sont des activités qui visent toutes à servir des objectifs distincts à l’état sauvage. Les chiens deviennent frustrés si leurs instincts naturels sont constamment réprimés. Au lieu de combattre ces instincts ou de punir le chien pour avoir agi selon ce qui est naturel pour lui, il est bien plus productif de trouver des exutoires acceptables qui satisferont les pulsions instinctives. Les jeux de jeter/rapporter, tirer et pourchasser font appel aux besoins instinctifs du chien, tout en renforçant le lien tissé avec son maître. Le jeu aide le chien à dépenser son excès d’énergie, ce qui est extrêmement important pour obtenir un comportement approprié. Pour être bien équilibrés et heureux, les chiens ont besoin de jouer. Si votre chien adopte un comportement à proscrire, vous devez vous occuper du problème le plus rapidement possible afin d’éviter que cela ne devienne une habitude, en particulier s’il s’agit d’un chiot.

Si le problème comportemental de votre chien persiste après avoir suivi les conseils ci-après, il est conseillé de demander de l’aide auprès d’un dresseur ou d’un comportementaliste agréé.

GAMELLES ANTI-GLOUTONS:

Edité par sherkane avec la collaboration du Docteur Heuschen Mélanie (Vétérinaire comportementaliste)

Les gamelles anti-gloutons sont recommandées:

  • Pour les animaux en excès de poids
  • Pour les animaux qui mangent sans mâcher
  • Pour les animaux qui engloutissent de grosses quantités en peu de temps
  • Pour les animaux qui régurgitent ou vomissent régulièrement

Nourriture humaine toxique pour les animaux

Edité par Rogz

Oignons, chocolat (très toxique),raisins, raisins secs, la plupart des graines et noyaux de fruits, noix de macadamia, os, épluchures de pomme de terre, feuilles de rhubarbe, brocoli, parties vertes de tomates ou de pommes de terre, levain, café ou mare de café, thé, boissons sucrées, bière/vin/alcool – peuvent entraîner un coma ou la mort, vitamines humaines, nourriture moisie ou périmée, œuf cru, poisson cru, sel, levure chimique, bicarbonate de soude, champignons, produits «sans sucre», muscat, nourriture trop riche en graisse, avocats et produits laitiers.

Les aliments à éviter, les conséquences

Edité par Kong

Le simple fait que vous consommiez de tout ne signifie pas qu’il le peut également. La liste ci-dessous récapitule les aliments et les boissons interdits aux chiens.

Alcool

Les boissons alcoolisées et les produits alimentaires contenant de l’alcool peuvent entraîner des vomissements, des diarrhées, une diminution de la coordination, une dépression du système nerveux central, des difficultés respiratoires, des tremblements, une acidité sanguine anormale, un coma et même la mort.

Avocat

Les feuilles, la chair, le noyau et la peau des avocats contiennent de la persine, une toxine pouvant être à l’origine de vomissements et de diarrhées chez les chiens. Les oiseaux et les rongeurs sont particulièrement sensibles à la toxicité de l’avocat et peuvent développer une congestion, des difficultés respiratoires et une rétention d’eau autour du cœur. Certaines ingestions peuvent même être mortelles.

Noix de macadamia

Les noix de macadamia sont fréquemment utilisées dans de nombreux biscuits et confiseries. Ces noix provoquent faiblesse, dépression, vomissements, tremblements et hyperthermie chez les chiens. Les signes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion et persistent environ 12 à 48 heures.

Raisins et raisins secs

Ces fruits peuvent entraîner une insuffisance rénale. Chez les animaux ayant déjà certains soucis de santé, les problèmes peuvent être encore plus graves.

Pâte levée

Les pâtes fabriquées avec de la levure peuvent lever et occasionner l’accumulation de gaz dans le système digestif de votre animal. C’est une situation douloureuse et susceptible d’aboutir à une rupture de l’estomac ou des intestins. Étant donné que le risque diminue dès lors que la pâte est cuite et que la levure a complètement levé, vous pouvez gâter un peu votre compagnon en lui donnant de petits morceaux de pain. Attention, ces gâteries ne doivent pas constituer pour lui plus de 5 à 10 % de l’apport quotidien en calories.

Xylitol

Le xylitol est utilisé comme édulcorant dans de nombreux produits, notamment dans le chewing-gum, les confiseries, les viennoiseries et le dentifrice. Chez la plupart des espèces, il peut provoquer une libération d’insuline susceptible d’entraîner une insuffisance hépatique. L’augmentation de l’insuline conduit à une hypoglycémie (baisse des taux de sucre). Parmi les premiers signes de toxicose figurent les vomissements, la léthargie et la perte de coordination ; l’intoxication peut même avoir pour conséquence des crises de type épileptique. L’élévation des taux d’enzymes hépatiques et l’insuffisance hépatique peuvent apparaître en l’espace de quelques jours.

Oignons, ail, ciboulette

Ces légumes et ces herbes peuvent provoquer une irritation gastro-intestinale et sont susceptibles d’occasionner des lésions des globules rouges. Bien que les chats y soient plus sensibles, les chiens encourent également un risque s’ils en consomment une quantité trop importante. L’intoxication est normalement diagnostiquée d’après l’entretien avec le maître, les signes cliniques et la confirmation au microscope de la présence de corps de Heinz. Une petite dose prise occasionnellement, telle que celle qui peut se trouver dans les aliments ou les friandises pour animaux, ne posera vraisemblablement pas de problème, mais nous vous recommandons de ne jamais donner à votre animal de grandes quantités de ces aliments.

Sel

De grandes quantités de sel peuvent exacerber la soif et le besoin d’uriner, voire entraîner une intoxication à l’ion sodium. Les signes signalant une surconsommation d’aliments salés par votre animal incluent les vomissements, les diarrhées, la dépression, les tremblements, l’élévation de la température corporelle, les crises de type épileptique et même la mort.

Chocolat

Le chocolat est mauvais pour les chiens ; en fait, les vétérinaires le considèrent comme un poison. Le chocolat contient de la théobromine, un stimulant du système nerveux central susceptible de provoquer des crises de type épileptique et un besoin d’uriner excessif (conduisant à une déshydratation), ainsi que des lésions cardiaques. Plus le chocolat est noir, plus il contient de théobromine. Le chocolat au lait est moins toxique que le chocolat noir, qui lui-même est moins toxique que le chocolat pâtissier. Parmi les symptômes d’une intoxication au chocolat figurent les vomissements, les diarrhées, l’hyperactivité, les contractions musculaires et les crises de type épileptique. Cette situation est considérée comme une urgence vétérinaire exigeant une prise en charge de soutien dans les meilleurs délais.

Autres aliments dangereux

Évoquez cette question avec votre vétérinaire afin de comprendre pourquoi certains aliments sont malsains et/ou dangereux pour vos animaux. C’est un point à prendre très au sérieux.

MEDAILLES ET TUBES ADRESSES:

Edité par sherkane avec la collaboration du Docteur Heuschen Mélanie (Vétérinaire comportementaliste)

Pensez aux médailles ou aux tubes adresses.

Indiquez au minimum, le nom de l'animal et votre numéro de téléphone.

Cela permets dans de nombreux cas, de retrouver le propriétaire de l’animal perdu ou en fugue.

Même si l'animal a une puce électronique, tout le monde n'ira pas systématiquement le faire identifier chez le vétérinaire afin retrouver son propriétaire.

BOIS DE CERF:

Pour la petite histoire...

Le bois de cerf est certainement le plus ancien snack préféré des loups depuis des millénaires...

Les bois de cerf sont des organes osseux ramifiés.

Il faut savoir que chaque année, les bois tombent et repoussent, pour atteindre leur plein développement à la période de rut.

Ce n'est qu'à la fin de l'hiver, qu'ils se détachent pour laisser place aux nouveaux.

Seul le mâle possède des bois qui commencent à pousser à l'âge de 9 mois et sont visibles à 1 an.

Aucun intérêt donc à tuer les cerfs puisque leurs bois repoussent et peuvent être ramassés chaque année. Les cerfs vivent dans la nature en toute tranquilité et sans stress...

De cette façon, les bois ne contiennent pas d'antibiotiques, ni d'hormones de stress (souvent trouvés chez les animaux destinés à être tués).

Le bois de cerf est une friandise à ronger 100 % naturelle et hypoallergénique (sans additifs, ni conservateurs) qui convient à tous les chiens mais aussi aux chiens sensibles de l'estomac ou au régime (peu de graisse et peu calorique).

Convient pour les chiens qui aiment ronger ou qui s'ennuient et font des dégâts.

Il est efficace pour le nettoyage des dents, contient des minéraux essentiels et procurera de très longs instants de plaisir à votre chien (solide et résistant).

Les bois sont ramassés après la période de mue des cerfs, ils ne proviennent pas de la chasse ou d'élevages intensifs (aucune souffrance infligée aux cerfs et ceux-ci ne sont en aucun cas, tués). Ils sont ensuite, nettoyés à l'eau (sans javel), poncés et découpés.

Pas de risque d'éclats ou de petits morceaux qui pourraient blesser votre chien. Il est toutefois conseillé de veiller à ce que votre chien ne casse pas le bois en 2 afin de ne pas avaler un trop gros morceau.

Le bois n'est pas creux et renferme de la moelle sèche (faible odeur et peu salissant).

La forme peut varier du fait que c'est un produit naturel (la taille du bois est établie en fonction du poids de celui-ci). Pour un meilleur résultat, optez pour la taille de bois correspondant à la taille de votre chien.

Vu sa faible odeur, il est possible que votre chien prenne un peu de temps à s'y intéresser, dans ce cas, frottez-le légèrement avec un objet qui gratte, enduisez une extrémité ou mettez-le tremper une nuit dans l'eau, au réfrigérateur.

Afin d'éviter des risques de maladies chez votre chien, ne laissez pas le bois à l'extérieur pour qu'il ne soit pas contaminé par d'autres animaux (urines,...).

Longue durée de conservation.

Lorsque le bois devient vraiment trop petit, jetez-le!

Composition (peut légèrement varier selon le fournisseur):

Cendre 53%

Phosphore 10g / 100g

Protéine 32%

Magnésium 26 mg / 100 g

Humidité 14%

Fer 998ppm

Graisse 0,1%

Sodium 0,4%

Fibres 3%

Potassium 0,02%

Calcium 21 g / 100 g

Bien nettoyer les oreilles de son chien:

Pour un nettoyage régulier, utilisez un soin pour les oreilles "classique" chien, sans antibiotiques (sauf avis contraire de votre vétérinaire, pour cause de maladie).

Tirez légèrement sur l'oreille afin de dégager le conduit.

Ensuite exercez une légère pression sur le flacon afin de laisser couler une dose de lotion le long du conduit (pas besoin d'insérer l'embout du flacon dans le conduit).

Massez la base de l'oreille pour bien dissoudre et faire remonter les impuretés.

Enfin, essuyez le surplus de liquide chargé d'impuretés, à l'aide d'un tissus propre et doux.

Renouvelez l'opération si nécessaire pour que le conduit auditif soit bien propre.

Pour une hygiène optimale, nettoyez les oreilles de votre chien tous les quinze jours.

Evitez tout contact de la lotion avec les yeux et les muqueuses.

En cas de contact, rincez abondamment à l'eau claire pendant 10 min.

Entretien des coussinets:

Pour les chiens qui ont une grande activité (chasse, agility, ...) ou pour les chiens fragiles des coussinets (chaud, froid), utilisez un soin coussinets.

Permets de raffermir les coussinets (couche cornée), de maintenir leur souplesse et de prévenir les risques de gerçures.

Tenez la patte de votre chien et appliquez la lotion uniformément sur tous les coussinets puis laissez sécher.


Sherkane
Sherkane
Sherkane
Sherkane
Sherkane
Sherkane